COURS PRATIQUE N°5 LE II V I

 

LE  II - V – I

 


Les progressions types ( appelées également cadences) sont des suites d’accords que l’on retrouve très souvent dans la musique occidentale.

Le  II – V – I est sans doute la plus usitée.

 

Vous devez en avoir une parfaite connaissance, tant du point de vue harmonique ( travail des accords et de leur enchaînement ) que mélodique ( travail des gammes pour improvisation et arpèges liés à ces II – V – I ).

 

Définition du «  II – V – I » :

 

Le II – V – I est constitué d’un accord m7 ( II ), suivi d’un accord 7 ( V ) et parfois, mais pas (obligatoirement) d’un accord  M7 ( I ) qui donnera son nom à la progression.

 

Exemple : En DO majeur, le II – V – I est  donc :

                         D m7  G 7   C M7

 

                    En FA majeur, le II – V – I est donc :

                          G m7   C 7   F M7

 

 

 Voici un tableau récapitulatif de tous les II V I

 

II

V

I

Chiffrage

Dm7

G7

CM7

II V I /C

Gm7

C7

FM7

II V I / F

Cm7

F7

BbM7

II V I / Bb

Fm7

Bb7

EbM7

II V I / Eb

Bbm7

Eb7

AbM7

II V I / Ab

Ebm7

Ab7

DbM7

II V I / Db

Abm7

Db7

GbM7

II V I / Gb

G#m7

C#7

F#M7

II V I / F#

C#m7

F#7

BM7

II V I / B

F#m7

B7

EM7

II V I / E

Bm7

E7

AM7

II V I / A

Em7

A7

DM7

II V I / D

Am7

D7

GM7

II V I / G


On peut remarquer qu’il y a un intervalle constant de quarte ( 2 ton ½ ) entre chaque accord de cette progression :
 

        Dm7              G7           CM7

                  Quarte      quarte  

 

Il est nécessaire de repérer sans hésitation les II V I  d’un thème ou d’une grille d’improvisation.

Attention cependant aux  faux II V I !

Par exemple, E m7  B7  AM7 où aucune quarte ne sépare les accords entre eux. En fait, la pour éviter de faire cette erreur, il faut pouvoir mémoriser tous les II V I.

 

Variations harmoniques du «  II  V  I » :

 

       Dans de nombreux cas, cette progression est amputée d’un des trois accords. Ainsi, l’accord M7 est très souvent sous-entendu mais n’apparaît pas forcément comme ici :

 

Exemple : Am7    D7      Cm7     F7         A7            

                     II       V/G      II       V/Bb    V/D

 

La progression s’appelle alors II V et se traite exactement comme un II V I complet.

Plus rarement, le II ( m7) sera sous entendu comme dans le morceau « Count down » de John COLTRANE :

 

Em7    F7    BbM7    Db7    GbM7    A7    DM7    ….

             V        I/Bb      V         I/Gb     V      I/D

 

En fait le morceau pourrait être tout aussi bien pensé comme ceci :

 

Em7 Cm7 F7 BbM7 Abm7 Db7 GbM7 Em7 A7 DM7 

           II     V    I/Bb     II       V      I/Gb   II     V    I/D

 

Essayez bien évidemment d’écouter les différences entre les II V I en les jouant sur l’instrument ou en écoutant les thèmes dont vous avez les grilles d’accords.

 

 

La substitution tritonique

      

L’accord 7 ( V) est quelquefois remplacé par un autre accord 7 construit une quinte bémol ( 3 tons) au-dessus du premier.

                        G7       Db7           

                             Triton

                            (3 tons)

 

On peut remarquer que les accords G7 et Db7 possèdent les mêmes notes caractéristiques :

 

Pour G7  : SI et FA

Pour Db7 : DOb ( Si) et FA

 

Ces deux accords ont donc la même couleur harmonique. Pour cette raison, G7 est remplacé par Db7 dans le II V I :

Dm7  G7  CM7  devient  Dm7  Db7  CM7

 

De même, pour LA et SOL :

Bm7  E7  AM7  devient Bm7  Bb 7   AM7

Am7  D7  GM7  devient Am7  Ab7  GM7

 

On retrouve très souvent ce type de substitution et notamment dans de nombreux thèmes brésiliens comme « Girl from Ipanema » :

 

Gm7  Gb7  FM7   est une substitution du II V I de FA

 

Le Gb7 se chiffre donc bII7 : bII car on a en fait bémolisé l’accord de Gm, et 7 pour bien préciser qu’il s’agit d’un accord de septième et non mineur septième.

 

Tout accord septième accidentel, ( lorsqu’il n’y a pas de modulation évidente), sera chiffrée de cette manière.Voici d’autres exemples :

 

                  GM7 | Bb7 | Am7 | Ab7 |

                     I           bII7       II       bII7/G

 

                  CM7 |  F7   | Dm7 | G7 |

                     I           IV7       II           V/G

 

Les deux progressions types : II V I et II bII7 I sont une sonorité assez comparable. Il est intéressant de remarquer la progression chromatique de la ligne de basse dans un II bII7 I :

 

                      Gm7          Gb7           FM7

                             ½ ton        ½ ton

Notez dès maintenant la similitude entre la progression par quartes et la progression chromatique.