COURS PRATIQUE N° 3 LES ACCORDS SUITE

 

LA COMPOSITION DES ACCORDS

 

IV)  L’accord de Neuvième et les plans de basse.

 

                 A – Accord à 5 sons, l’accord de 9è  

    

Il se compose de la Fondamentale ( I ) qui donne son nom à l’accord, de la tierce majeure ( III ), de la quinte (V ) , de la septième de dominante ( VIIm ) et de la 9è ( IX ou la II de l’octave suivant )

 

 

Exemple : En DO

 

I       II      III      IV     V       VI       VII     VIII    IX

DO  RE    MI     FA    SOL    LA      SIb    DO   RE

 

  X              X                 X                  Xb              X

 

Accord de DO 9 ( C9):  DO-MI-SOL-Sib-RE

 

Vous voyez qu’y figure la 7ème de dominante.

 

Exemple : En SOL

( rappel gamme de sol : sol-la-si-do-ré-mi-fa#-sol)

 

I        II      III     IV     V     VI   VII   VIII   IX

SOL  LA    SI     DO   RE   MI   FA   SOL  LA

 

  X               X                X             X              X

 

Accord de SOL 9 ( G9) :  SOL-SI-RE-FA-LA

 

Par extension, on peut enlever la 7è pour permettre au pouce d’aller cherche plus facilement la 9è ( RE en gamme de DO, et LA en gamme de SOL)

 

Cela est un bon exemple pour une ligne de basse. On peut dégager la tierce aussi pour la ligne de basse.
Ce qui nous donne :  SOL  - SI - RE

                                     

Voici un exercice que l’on peut faire avec cette basse de la main gauche  tout en évoluant de la main droite.

 

 

 

Voilà le genre de riffs que l’on peut faire de la main droite, tout en continuant le rythme de basse lancinant de la main gauche.

 

Ici, j’ai sciemment pris cet exemple car on pourrait être aussi bien dans la tonalité de SOL comme celle de DO

( à la base, car on verra que l’on pourra mélanger pas mal de tonalités).

 

Toujours en gardant notre plan de basse sentencieuse à la main gauche.

 

Nous allons à présent, essayer des stabiliser une tonalité.
En effet, sommes-nous en SOL ou en DO ?

 

Commençons par DO.

Nous pouvons donc jouer toutes les notes de la gamme.
A présent, introduisons la tonalité de SOL, c'est-à-dire FA#.
Nous avons donc cette note FA# , essayons de l’exploiter avec goût.

 

Nous allons maintenant rajouter une altération DO#... nous évoluons maintenant en RE.

 

Pensez bien les phrases avant de les développer sur le piano.
Pensez vos phrases, établissez des plans dans votre tête…

 

Différents plans harmoniques peuvent « coller » avec ce que nous venons d’étudier :

Le II  V  I classique

 

1°)

RE m7

SOL 7

C 7M

C 6     :    ad lib…

 

2°)

MI m7

MI Æ 7

RE m7

RE Æ7     :II ad lib…

 

3°)

C 7M

C Æ 7

Dm7

D Æ7     :II ad lib…

 

4°) et par extension

C7M

CÆ7

Dm7

DÆ7

Em7

EÆ7 :II ad lib

 

5°) développons encore

C7M

CÆ7

Dm7

DÆ7

Em7

EÆ7

F7M

FÆ7

Am7

A7(5b)      

:II ad lib

 

 

Ce ne sont que quelques exemples.
Nous développerons certains ensembles d’accords enrichis plus tard.

 

Vous pouvez prendre ces grilles harmoniques dans tous les rythmes que vous voulez.
Il n’y a pas de limite en rythme…

Il s’accommode de toutes les harmonies.

C’est une affaire de goûts et de culture musicale.

 

N’oublions pas que ces exemples sont en DO, et qu’il vous faut transcrire dans les autres tonalités, avec les gammes correspondantes.


Je vous garantis que là, ça nous fait du boulot ! Mais c’est un moyen ludique et « explorateur » de travailler son instrument.

Et cela est valable pour tous les autres instruments.
N’oubliez pas que beaucoup d’entre eux ne sont que monophoniques.
C’est pourquoi si vous jouez du sax, du violon, de la trompette, de la flûte ou de la clarinette, vous avez intérêt à connaître ces bases harmoniques, et, soit de travailler un peu le piano, soit de travailler avec un pianiste afin de visualiser les notes.

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×