LES PREMISSES DES PREMIERS MESSENGERS : ART BLAKEY, HORACE SILVER, CLIFFORD BROWN...

 

Prémisses aux premiers 'Jazz Messengers' avec Art Blakey, Horace Silver, Lou Donaldson, Clifford Brown...

*    *

*

 

Charlie Parker, Clifford Brown et Art Blakey

 

 

Peu après avoir quitté Philadelphie pour New York, Charlie Parker perd la « carte de cabaret » qui, seule, l’autorise à se produire dans les établissements de la ville où l’on sert de l’alcool, autrement dit dans la quasi-totalité des endroits susceptibles d’engager des musiciens. Malgré des efforts méritoires, la brigade des stups  n’avait pas réussi à le coincer en flagrant délit ; elle s’est vengée en inspirant ce geste déloyal à la commission des boissons alcoolisées de l’Etat de New York. Après avoir figuré au programme du Birdland entre le 14 et le 20 juin, l’altiste se verra contraint, quinze mois durant, d’aller chercher fortune hors les murs de la ville.

A son retour de Pennsylvanie, il avait rencontré Art Blakey :

« Hi, Bird ! Tout va comme tu veux ?

-        Hi, Bu ! Et pour toi, ça marche ?

-        Je viens de décrocher une affaire à Philadelphie, mec. IL était temps ! Tel que tu me vois, je suis en train de me chercher une bonne équipe.

-        IL te faut un trompettiste ?

-        Tu parles !

-        Alors ne cherche plus. Il t’attend là-bas. Tu auras beau écumer Harlem jusqu’à Pâques, tu n’en dénicheras pas de meilleur. IL se nomme Clifford Brown, mais tout le monde l’appelle Brownie.. IL a l’air fragile, timide comme une fleur des champs, tu verras. Mais, dès qu’il joue, Arthur, même à toi il est capable de faire peur !

-        Et où je la cueille, cette fleur Bird ?

-        Au jardin d’enfants ! En tout cas, là où il ne se passe rien de louche. Ce qui se passe de vraiment louche, c’est lui ! Mais ne lui dis pas : il ne s’est encore aperçu de rien… »

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site